mardi 29 janvier 2008

Demokrasia hono e demokrasia ...

Que d'encres ont coulé pour un si petit mot. Et pourtant pas si petit que cela.
Ne vous inquiétez pas, je ne vais pas faire un essai sur un sujet aussi inépuisable. Car bavarde comme je suis, dans un mois je risquerai encore d'y être :D.

En fait, je voudrais surtout partager avec vous une expérimentation concernant le mode de scrutin. Cette expérimentation a été effectué lors du 1er tour des dernières élections présidentielles françaises par des chercheurs membres de différents comités scientifiques.

Nous savons tous, que quand on parle de démocratie, "gouvernement du peuple, par le peuple et pour le peuple" comme le dirait Lincoln, la voie royale pour l'exprimer c'est les élections.
Et habituellement, on utilise surtout le mode de scrutin uninominal (porter un choix sur un candidat pour les présidentiels entre autres et sur une liste pour les législatives ou les communales).
Et dans cette expérimentation, on a voulu savoir, quel serait le résultat si ce mode de scrutin aurait été changé par un système de scrutin plurinominal tel que le vote par note et le vote par approbation.
Et vous allez voir, les résultats sont des plus surprenants.


Quelques mises au point

Le vote par note ou par évaluation:
Il s'agit de donner des notes à tous les candidats. Chaque électeur donne une note: 0, 1 ou 2 à chaque candidat. 1 étant alors la moyenne. Et c'est celui qui a le plus grand nombre de note qui sortira vainqueur. Un électeur peut donner 2 à tous les candidats, comme il peut donner 0 à tous.

Le vote par approbation:
Il s'agit pour l'électeur de donner son approbation à chacun des les candidats qui a sa préférence.On peut donc approuver tous les candidats tout comme on n'approuve qu'un seul, deux, trois quatre ou aucun.

En effet, humain comme on est, on peut tergiverser dans nos choix, il y a plusieurs personnes qui aiment plusieurs candidats et non un seul etc ...D'où cette expérimentation pour bien cerner le vrai choix des électeurs.
On constate qu'il y a par exemple, des personnes qui votent toujours à gauche (ou à droite), mais qui à cause du vote utile, ne vote que pour le candidat qui est favori à gauche (ou à droite).


Résultat

Candidats

Résultat officiel

Vote par note

Vote par approbation

N. Sarkozy

34,11%

15,96%

19,41%

S.Royal

23,60%

15,57%

18,77%

F.Bayrou

22,98%

17,79%

21,39%

J-M Le Pen

7,61%

4,56%

4,98%

O.Besancennot

4,05%

10,00%

10,17%

P. de Villiers

1,69%

4,61%

3,86%

M-G Buffet

0,81%

5,40%

3,16%

D. Voynet

2,13%

8,87%

7,28%

A. Laguiller

1,01%

6,64%

3,99%

J. Bové

1,10%

6,37%

4,93%

F. Nihous

0,64%

2,56%

1,45%

G. Schivardi

0,26%

1,66%

0,61%

Total

100,00%

100,00%

100,00%




C'est extraordinaire n'est-ce pas? Si le mode de scrutin n'était pas uninominal, Sarkozy et Bayrou seraient aller en 2ème tour que ce soit dans un vote par note ou par approbation.
Le PS sera détrôné de sa deuxième place. Et même Le Pen sera dépassé par des candidats tels Besancennot, Voynet ou même Bové.
Et on constate que les "petits" candidats ont la cote qui monte considérablement...

Notons que cette expérimentation a été effectuée auprès de 6 communes plus ou moins éparpillées en France dans la journée du 22 avril 2007.
Les gens ont d'abord voté pour la vraie élection avant d'être invitées à l'expérimentation.


Quel serait alors le mode de scrutin qui servira au mieux la démocratie?
Je me demande aussi si un tel mode de scrutin serait-il possible chez nous?
A méditer


Si vous voulez consulter un document relatif à cette expérimentation et avoir de plus amples informations, cliquez-ici

2 commentaires:

trinitty a dit…

et après tu regardes le mode de scrutin US et tu te demandes pourquoi dans un pays aussi "démocratique", le système de vote est aussi obscur ...

maintikely a dit…

de même avis que toi trinitty. Pour moi les caucus devraient être changés au profit d'autres choses car il y a une certaine forme de "hena-maso" et en plus ce n'est pas très démocratique. Enfin ce n'est que mon avis.