jeudi 2 octobre 2008

Ma vie de camée

Très tôt le matin je me réveille, il y a quelque chose qui me manque terriblement, c'est comme il y a un vide dans ma vie. Je voudrais me lever mais je sens des courbatures un peu partout dans mon corps comme si j'ai couru le marathon. J'ai une affreuse migraine., le ventre sans dessus dessous. Tout s'embrouille dans ma tête.

J'essaie tout de même de me lever direction salle de bain. Je ne comprends pas pourquoi je me sens mal dans ma peau, comme si mon corps me réclame quelque chose... Ah oui, j'y suis, il me faut ma dose matinale. Je me sens comme allégée rien que d'y penser! effet placébo? Je n'en sais trop rien. Je cours vers ma réserve, j'ouvre grand la porte, arghhhhh, fichtre, je n'en ai plus. J'ai tout balancé il y a quelques temps tout mon stock. Fichue période de désintoxication...

L'effet placébo s'est estompé, je me sens malade, j'ai envie de tout balancer par la fenêtre. Je me retiens, je bois mon lait à la vanille matinale. Ca ne servira à rien de prendre du café, je n'aime que le goût, en plus ça va me rappeler ma came. Je suis bien réveillée maintenant et plus que jamais ma dose me manque.

Je me prépare pour aller au taf, je regarde par la fenêtre, fichue temps. Je pars tout en pensant encore à ma dose qui me manque affreusement

Au boulot, je ne suis pas concentrée, vive la pause de 10h, peut être que quelqu'un pourrait me fournir un petit peu de ma dose habituelle. Merdeeeeeeee, il n'y a personne qui en a, de plus je n'ai pas de monnaie pour pouvoir me fournir. Qu'est-ce que je vais faire?

J'ai perdu trop de temps à tergiverser, c'est l'heure de reprendre le boulot, peut être qu'à la pause de midi, il y aurait une âme charitable qui viendra m'en proposer même un tout petit peu...
Je n'arrive pas à me concentrer, je reçois des clients, je leur parle, je réponds à leurs questions avec automatisme, je manque d'entrain et je me moque carrément de ces clients. Ma vue commence à se brouiller, j'ai des sueurs froides dans le dos, la migraine reviens avec une force de plus en plus croissante. Courage, plus que trente minute et ce sera la pause salvatrice, je ne vais quand même pas m'évanouir au beau milieu de tous ces gens presque respectables.

Ouf, enfin la pause tant attendue, comment je fais, je n'ose pas demander à quelqu'un de m'aider à me fournir de la came, en plus ils sont tous au courant que je suis en pleine période de sevrage. Comment je vais faire? J'essaie de manger quelque chose mais je n'y arrive pas, tout a un goût insipide à mes yeux tant que je n'ai pas ma dose. D'autant plus que je n'en ai pas eu ce matin.

Je retourne travailler, la migraine devient insupportable. J'en ai parlé à une copine et elle m'a répondu gentiment, qu'elle comprend mais dans l'état que je suis, vaut mieux continuer ma cure car rebrousser chemin ne fera qu'accroître ma dépendance. J'ai envie de pleurer, même mon amie ne veut pas m'aider. Je continue le boulot. Pas trop de clients, heureusement sinon j'aurai bien été capable de les envoyer balader.

Je sors du taf. Je reprends le transport en commun, je rentre chez moi. J'avais pour but de passer chez mon fournisseur. Pas de bol, est parti chez ces parents car sa maman est malade. J'ai envie de... De quoi j'ai envie au juste? D'une petite dose, rien qu'une petite dose de rien du tout, ensuite je ne demande plus rien, je le jure. Mais la terre entière est contre moi, personne n'en a.

Je me prépare à manger, mais rien qu'en voyant la nourriture, j'ai envie de vomir. Je regarde la TV, rien d'intéressant, même internet ne me fournit pas assez d'adrenaline comme ma came.
Je me prépare à me coucher, un peu de jazz en sourdine, mais au bout de quelques minutes j'éteins, ça ne m'aidera pas à dormir, je pense à demain. Je pense sérieusement à me reprendre en main, mais avant ça il me faut une dose rien qu'une dose de ma came préférée. Je rêve déjà de tout le bien qu'elle pourra me procurer. Ce sera hallucinant

Le téléphone sonne, un ami me dit qu'il en a en réserve. Il passera tôt demain pour m'en procurer. Qu'elle joie, je suis heureuse, je vais m'endormir facilement rien qu'en y pensant. Je prends une décision, et si j'arrête en douceur, et si je prends des produits dérivés et si je m'arrête petit à petit, peut être que ça pourrait marcher...Et si je commencer à fumer de la clope? Non c'est trop fort pour moi rolleyes vaut mieux rester sur ma came à moi. Carpe diem, je dors et demain c'est sûr, je prendrai la bonne décision (procrastinatiquement vôtre).

Le lendemain je me réveille. Curieusement j'ai bien dormi par rapport à tous ces jours depuis que j'ai pris la décision d'arrêter.
J'attends de pied ferme l'ami en question. 7H30, il n'est pas encore là, 7h35 pas encore, 7h40: le temps commence à être long, 7h41: toujours pas arrivé
Je regarde ma montre toutes les 10secondes.
8h, il n'est toujours pas là.

De mauvaise foi, je pars au boulot. J'allume mon téléphone, j'ai un message du mec en question, soi disant qu'il a dû quitter la ville pour je ne sais plus quoi... Mes idées noires reprennent le dessus, je broie du noir et la journée est semblable à celle d'hier. Mais je sais déjà que j'ai rendez vous avec Insomnie le soir. On est copain depuis quelques semaines, bah tant qu'à rester seul vaut mieux l'avoir comme compagnie. Je deviens cynique...




Pourquoi j'écris tout ce baratin abracadabrandesque? Parce que j'essaie vraiment de me désintoxiquer du coca (et non l'autre! pas à ce point quand même). Mais j'avoue que c'est dur, très dur. Et le truc c'est que ni le coca light ni le coca zéro ne me conviennent , trop fades et trop insipides à mon gôut et je préfère ne pas boire du tout. Faut pas devenir accro comme moi, au risque de devenir folle et dépendante. La vie n'est pas facile tous les jours rolleyes

11 commentaires:

news2dago a dit…

Mahereza e! aza manaiky mihitsy raha tsy vita ny tolona! lol

maintikely a dit…

eny tompoko, misaotra tompoko
mdr

tomavana a dit…

tsy misy ilay "patch" apetaka angaha moa izy ireny ? ;) Mitotoa koba retsy a ... hatavy.

Rajiosy a dit…

izaho efa saika hilaza hoe : "mihinana paraky rehefa tsy hanamôly intsony !". kay coca cola ilay izy :-) mmm ilay mangatsiatsiaka misy bulles-bulles iny... sanatria izany tompokolahy !

ataovy hoe tsy miha-matavy rehefa tsy misotro intsony dia lasa soa-bika dia tena succés be amin'ny kôfy-boay dia lasa miova indray ny "ma came" (araka ny hiran'i Carlat..)

maintikely a dit…

tomavana: misy pacth @ coca ve? Mbola tsy henoko indray iny


rajiosy manoro vohana, paraky ve ry nao. Misy mivarotra marina ve ireny aty? :)
siksé foana na tsy soa bika aza :-P

Ikalakely a dit…

manapaka tsina tsss...heveriko fa manamôly be ty sipa ty aza! hahaha

maintikely a dit…

ikalakely: lol! samy manana ny moliny io :D

simp a dit…

looooooooolllll

vao nanomboka dia tonga dia neveriko fa fainty genre hoe je me reveille de mon cauchemar ndray zany leazaa... tonga dia nojereko le farany, tsy hitako zay hifandraisany... voatery novakiana doly @ zay izy rehetra... hay fainty ihany fa tsy tao @ le paragraphe voalohany fotsiny ilay izy hihihi

mahereza eee,
il faut combatre le feu par le feu wa. Fanta orange indray atao came :)
refa hi-desintox @ iny dia coke ndray pehana ;-)

maintikely a dit…

simp: nann tsy atao fainty hoe je me réveille fa efa passen'i dotmg iny :-p

ratsy be ny fanta orange, trop de colorant. Hivadika coke ihany no hiafarany :roll:
aza omena tsiny

Rajiosy a dit…

milay le Fanta e

maintikely a dit…

rajiosy: nann vatomamin'ny rainivoanjo no tsara :p