lundi 20 octobre 2008

Ceux pourquoi je suis "encore" féministe

Un monsieur, en voyant une globe trotter avec son sac à dos lourd, bien lourd, et des tas d'autres affaires dans les bras, lui a retenu la porte par laquelle il vient d'entrer (eh oui la galanterie ça existe toujours même dans notre époque) pour lui faciliter le passage. Mais la dame en question n'a pas du tout apprécié le geste et lui lança "ce n'est pas parce que je suis une femme que je ne peux pas ouvrir la porte toute seule monsieur!!! Je n'ai pas besoin de votre aide et je peux me débrouiller toute seule!!!"


C'est ce genre de réaction à l'extrême qui me déplaît tant dans le féminisme! Ce n'est tout de même pas parce qu'on est féministe convaincue qu'on ne peut pas apprécier à sa juste valeur l'aide d'un homme?

Mais c'est quoi au fait être féministe? L'égalité des sexes? Etre capable de tout faire soi-même comme les hommes? On n'ignore pas le slogan des féministes pour "l'égalité des hommes et des femmes en droit et en devoir dans toutes les sphères de la société", mais qu'est-ce que cela implique au fait? Que comme un homme je dois cracher par tout? Je dois être un as de la mécanique et fan de tuning? Que jurer et lancer une dizaine de gros mots pour un mot prononcé devrait être mon apanage? Que je regarde la télé une bière à la main avec mon compagnon? etc... Oui je suis d'accord, moi-même je serai scandalisée si jamais je constate que mon collègue homme gagne plus que moi pour un même travail, un même diplôme etc... Je serai offensée si on m'annonce que en raison de mon sexe je ne pourrai pas faire quelque chose qui me tient à cœur (genre le travail de routier est exclusivement réservé aux hommes ou être militaire n'est pas pour les filles!!! GI Jane elle a bien réussi non? mais pas au point de me battre pour faire pipi comme les garçons non plus hein! lol).


Mais est-ce une raison suffisante pour affirmer que nous femmes, on se suffit à nous même? Est-ce une raison pour tout amener au féminisme? Je trouve que c'est une honte pour une féministe d'affirmer que faire le choix de renoncer à son travail après la naissance de bébé est une régression pour le féminisme. Bah qu'il regresse! ce n'est pas un problème! Je trouve qu'il n'y aura pas meilleure personne que sa maman pour prendre soin d'un nouveau né, et que ce serait même formidable si elle a les moyens pour prendre un congé parental afin de s'occuper de son enfant jusqu'à ce qu'il aille à l'école. Personnellement, j'aurai mal au cœur si c'est la baby sitter qui lui a vu éclater de rire pour la première fois ou si c'est son premier mot est pour sa nanie ou si c'est la directrice d'école qui lui a vu marché pour la première fois. Mais comme je l'ai dit c'est un choix, et je ne blammerai pas celle qui a décidé de reprendre le boulot après son congé de maternité. Ce n'est pas pour autant qu'elle est féministe comme une autre.


Un discours qui me déplaît fortement du mouvement féministe aussi c'est leur conception sur l'avortement. Mais franchement, on réclame tout le temps du respect de la part de ces messieurs alors qu'on ne respecte pas nous même notre propre corps. On a le droit de disposer de nos corps comme on veut, tiens tiens... Mais on critique la prostituée qui nous fait face. Si tu respectes tant ton corps ne couche pas avec n'importe qui et protège toi. Basta! L'avortement? Un faux problème de société en 2008 (si on est en France en tout cas). Avec tous les arsenaux de contraception et préservatifs à notre disposition, c'est ahurissant de constater que le pourcentage de l'avortement dans le pays des droits de l'homme n'a pas baissé d'un cran depuis des années, au contraire il est en hausse. Si t'es enceinte car tu as choisi d'avoir un rapport sexuel non protégé, assume...Ce qui est plus ahurissant et inacceptable c'est qu'on autorise même à donner un nom à un fœtus quand ça nous arrange, on le tue quand ça nous arrange, on attend un bébé quand ça nous arrange, on avorte quand ça nous arrange
rolleyes...


Dès fois après des discussions houleuses et steriles avec les ultraféministes, je me pose toujours la question mais je suis encore féministe ou est-ce que je suis passée dans le camp d'à côté: ce qu'on appelle généralement antiféministe? (pourquoi par ailleurs si on n'est pas de l'un on est forcément de l'autre?). Ce n'est pas parce que j'ai le droit de vote ou que mon salaire est équitable avec celui de mon voisin de bureau ou que je suis contre l'IVG qui fera de moi une féministe ou non. Je trouve qu'il y a beaucoup plus de problème plus grave et plus fondamental que cela à mes yeux. Au moment que j'écris, il y a quelque part une femme qui se fait violenter pour la énième fois par son mari, il y a une enfant de 4ans qui a épousé un homme qui a l'âge d'être son père car sa famille est trop pauvre pour la nourir. A l'autre bout du monde il y a un fœtus qu'on a enlevé du ventre de la femme (l'appeler maman dans les circonstances présentes me paraît déplacer) car il est de sexe féminin, or il faut un homme fort et vigoureux pour travailler et nourir sa famille plus tard, il y a une jeune fille qu'on a excisé pour soi disant préserver sa virginité etc...


Oui je suis féministe MAIS à ma façon et j'apprécie de temps en temps que mon homme se montre galant avec quelques fois un brin de machisme pour pimenter un peu mrgreen. C'est un choix et je l'assume parfaitement razz.

11 commentaires:

Rajiosy a dit…

'tention leisy fa mi-chauffy i maintikely an !

simp a dit…

hihi
miakatra ny hafanana :)

matetika ilay olona superextrafeministe ireny dia efa nanana mauvaise experience t@ lelah taloha na du moins ny entourage-ny fa tsy afa nanoatra... dia lasa tsy tia herika intsony aty aoriana... otran'ny hoe mitambatra iray vilia doly ny lelah... no sady hoe mandragotra izay azo hiazomana rehetra fa mety hoe matahotra ny sao dia hotafaverina @ ilay taloha indray...

bref valiana fotsiny izy hoe "je t'aime" dia miravona ny tantara. True story :P

Rajiosy a dit…

koa @ vehivavy impirimpiry izany ra-simp no nanao/manao/hanao "je t'M" ?

Rajiosy a dit…

ô ry maintikely a ! mba fohazo @ izay i trinitty fa mangatsiaka hono hoe ny andro. sa tena lasa nikandra be manadala izy ??

maintikely a dit…

rajiosy: nannn tsy nisofy fa mba miteny ny ao am-po ;)


simp: mety ho marina tokoa...
dia marina foana v ilay jtm?
Mba expérimenter koa anie ry simp izany e!! :p

maintikely a dit…

rajiosy: moi pas avoir de nouvelles de trinitty, jogany peut être...
sao dia naka année sabbatique ary izy? Aza hitako

Helisoa a dit…

C'est "LE VRAI FEMINISME" !
Tsy manara-drenirano e !
Marina izany @ zava-drehetra !
Misy marina ihany koa anefa fa misy vehivavy efa voa araky ny voalazan'ny lehilahy: "efa vao tany angaha ka leom-boan'anana !"

Mirary soa e !

maintikely a dit…

helisoa: na malina aza mifehy hazo tokana kanefa tokony hahay andanjalanja foana.
misaotra nitsidika :)

simp a dit…

rajiosy,
ze mahasoa atoan'A/tra lesy ee hahaha

maintikely,
na marina na tsy marina, tt est dans la facon de lui parler... sa tsy izany? :)
charge opposee amiko ny feminista ka. Tsy afaka ny hanohitra ny loi de gravitation an'ingahy Newton aho loooollll

maintikely a dit…

simp: eka ouz :))))))))

Anonyme a dit…

Bonjour,

Désolé de vous contredire, mais il n'existe pas de féminisme ultra !

Et cette femme, présentée dans votre anecdote, a tout à fait le droit d'être contre la "galanterie" ; surtout qu'il ne faut pas confondre "galanterie" et "politesse".

La galanterie est un systéme dans lequel les hommes doivent tout faire à la place des femmes, parceque les femmes sont incapables (vrai sens du mot "galanterie".

D'autre part, il serait sympa de votre part, quite à parler de féminisme, de ne pas poser de fausses questions, du genre "dois-je cracher partout ?".
Le féminisme ne prone pas de faire n'importe quoi...

Le féminisme, c'est juste l'IDEE que les femmes sont des êtres HUMAINS, et que par conséquent, elles ont des DROITS !

Il n'existe aucun courrant extrêmiste dans le féminisme, aucun !
Par contre on peut remercier la propagande machiste, voir l'ignorance simple, pour propager l'idée que des féministes ou des militantes féministes "en feraient trop" !

Le féminisme, c'est donc vouloir vivre AVEC les hommes AVEC les mêmes droits ! nous sommes donc bien loin de la critique infondée selon laquelle, les féministes prétendraient que les femmes se suffisent à elles-mêmes !
Autre malentendu, les féministes soulignent que l'on ne doit pas REDUIRE la femme à la maternité, il y a une différence entre "enfermer" la femme dans le rôle ou la fonction maternelle, et faire ce que l'on veut : travailler ou "materner" !

Les féministes disent que si ce n'est pas honteux pour un homme de coucher avec "n'importe qui", alors ça ne doit pas être blâmable pour une femme non plus ! (ce qui ne signifie pas que l'on ordonne à ces dames de coucher forcément à tout va !)

Essayons d'éviter de simplifier les propos d'autrui !

En fait, toutes vos critiques sur le féminisme ne sont que des "reproches" bâtis sur des "malentendus", des simplismes, etc.

Malika