dimanche 16 mars 2008

Quand sanction rime avec abstention

Deux élections qui nous touchent de près ou de loin:

- élections régionales malgaches: comme annoncé, selon les premiers résultats, le parti présidentiel sans avoir de concurrents sérieux a remporté haut la main cette élection (sur 114 circonscriptions, il fait cavalier seule dans 81...). Toutefois, avec un taux d'abstention record, avoisinant les 70% à Antananarivo ville (voire 80% selon les premières estimations), faut-il rappeler aux élus qu'il faut acquérir une certaine légitimité pour mériter son élection? J'aurai honte moi d'être élue même à 90% des voies si en réalité, ce n'est même pas le tiers des citoyens qui m'ont voté!!!! Le pouvoir actuel sait-il seulement qu'à vaincre sans péril, on triomphe sans gloire?


- élections municipales françaises: vote sanction selon la gauche....
Franchement, une vote sanction ne serait pas une vote dont les résultats sont au coude à coude.
Une vote sanction, surtout s'il y ait des concurrents (et non seulement un seul et unique candidat qui se présente) aurait dû se traduire par une abstention très minime et avec un grand écart dans les résultats entre l'élu et son concurrent direct et non seulement une centaine de voie de différence...
J'admets qu'il y a des localités ou c'était des votes sanctions mais il ne faut pas non plus généraliser...




Cela n'a rien à voir, mais puisqu'on parle de victoire, félicitations à mon chouchou du moment (en réalité depuis l'année dernière), j'ai nommé Lewis HAMILTON...
Pour ceux qui ne le savent pas il a gagné aujourd'hui, sans trop de difficulté, le grand prix de Melbourne...

Je sais que je passe souvent du coq à l'âne mais bon ...

2 commentaires:

jogany a dit…

t dingue pourquoi avoir honte? deja tu as fait ta pub à la TV c'est ça la démocratie...

diiiiiiiin be mampiditra eye-candy en pleine converse...lol

maintikely a dit…

jogany: hihihi si seulement une pub à la télé suffit

j'ai fait ça au cas où par un heureux hasard, il passe par ici! mdrrr