lundi 14 juillet 2008

Rester zen coûte que coûte

  • Même si à votre réveil! vous savez pertinemment que vous allez encore et encore avoir un saignement du nez accompagné d'un rhume et ce alors qu'il fait pas moins de 27°dehors! (c'est dur pour moi de vivre normalement en été à cause de mes saignements de nez)
  • Même si au boulot, votre chef hiérarchique vous traque, vous rend la vie plus que difficile voire invivable et cauchemardesque et je ne vous parle pas des heures sup(eh oh! tu reçois ton salaire convenablement chaque fin du mois, il faut payer en retour).
  • Même si votre collègue de bureau vous prend pour une moins que rien et vous envoie même faire des photocopies (à d'autres, elle peut toujours courir, "andraso eo paoly!" elle ne savait pas au début que j'excelle dans l'art de la sourde oreille).
  • Même si le statut de nouvelle est dur à porter, les collègues de travail ne vous prend pas tellement au sérieux et vous fassent sentir que vous n'êtes pas la bienvenue!" c'est sûr qu'avec son inexpérience et sa tête elle aurait mieux fait de faire autres choses! fiouuuuu on va lui confier les tâches les moins gratifiantes" ( efa hoe andraso eo "zan pôl").
  • Même si en vous réveillant un bon matin vous vous demandez mais qu'est-ce que vous avez fait à la vie pour que la votre soit aussi morne, soit aussi terne, soit aussi indigne d'intérêt (c'est surtout un échappatoire à la question mais qu'est-ce que j'ai fait de ma vie???).
  • Même si vous vous ennuyez profondément et que le dernier Higgins Clark n'arrange rien. De plus les namana bloggeurs sont en vacances ou passent leur temps à jouer au wii qu'ils oublient l'essentiel: vous divertir avec leurs posts.
  • Même si devant la fenêtre de votre bureau, vous voyez tous les gens qui vont à la plage, se bronzent, jouent, nagent. Et vous derrière, vous êtes obligés de vous concentrer pour finir tout le travail que vos "méga super collègues" ont laissé derrière eux pour aller à leur tour en vacances (la vie est injuste parfois).
  • Même s'il fait trop chaud et malgré tout vous êtes obligés de vous habiller en tailleur pour ne pas froisser les clients. Et tout le monde dans la rue vous regarde avec des œillades qui en disent long : mais elle vient d'où celle là? Ou encore avec un air de dire: les marsiennes débarquent!
  • Même si quand vous avez le temps de faire les magasins, il y a trop de monde que vous en sortez tous de suite après, (agoraphobie vient de vous mettre la mais dessus). Vous vous consolez en allant à la plage, mais curieusement tout le monde a la même idée. Aucun endroit vide pour vous mettre!


Et le comble c'est que si c'est à votre tour de prendre des vacances, au bout de 10jours (voire moins), vous voulez reprendre le boulot au plus vite car c'est dur de rester oisive!

9 commentaires:

DotMG a dit…

Une suggestion: ouvres le site viedemerde.fr et régales-toi des malheurs d'autrui un instant.

maintikely a dit…

dotmg: efa natoron'i news anà mihitsy izy io :)

Ikalakely a dit…

Hahaha... nijery an'ilay vie de merde koa ary zà an, tena tsy indry irery no mijaly r'ikalamaintikely a!

Mazotoa e

maintikely a dit…

ikala: saotra e!
torak'izany koa

ikalamako a dit…

aza asiana moa ny namana fa ny blaoginy ange mavitrika ihany nony sitrana i Kamba e :-P
Andraso aloha hijery vie de merde-nareo zao fa tsss

maintikely a dit…

ikalamako: eny ary e! ekena mba tsy hifandirana :)

Crjo a dit…

"vous allez encore et encore avoir un saignement du nez accompagné d'un rhum"

Ca devrait te remonter le moral pourtant le rhum après ton saignement du nez (kiddin')

Rajiosy a dit…

aza mba miasa @ tanàna akaiky ranomasina e
tongava aty Paris !

maintikely a dit…

crjo: nannn
j'ai un résistance assez impressionnante à l'alcool!:-p
je rigole :)


rajiosy: fa paris plage ataon-drajiosy aiza :p